Pourquoi partir en camping-car ?

Quand on va en Islande il faut avant tout se poser plusieurs questions : pourquoi partir ? Pour randonner ? Pour gravir des glaciers ? Pour vivre en harmonie avec la nature durant quelques temps ? Pour découvrir d'autres modes de vie ? Est-ce que je veux parcourir l'ile par la route circulaire ou bien me concentrer sur une ou deux régions ? Est-ce que je suis prêt à faire du camping ? Est-ce que je préfère un logement plus confortable ? Et bien sûr la question principale : quel budget je souhaite consacrer à mon hébergement...

Pour nous c'était assez clair !  nous voulions aller là où bon nous semble, sans contraintes, voir un maximum de pays, et débourser le moins possible (rien que ça oui !) En gros, nous voulions faire un road trip. J'ai donc rapidement écarté l'idée de réserver via airbnb (et pourtant croyez moi il y a des petites pépites !). Il nous restait donc les oprtions suivantes :

- aller au camping.... mais en Islande les nuits sont fraîches et je me voyais moyennent sous la tente avec les deux petits et un mari ayant une spondylarthrite... par contre c'est de loin la solution la plus éconnomique et la plus aventurière. Nous avons vu un tas de campeurs là-bas. Ils arrivent souvent en premier dans les campings (le temps de monter la tente) mais quand on voit le peu de confort dans les campings cette alternative ne nous a pas fait rêver ! Ou alors il faut être habitué...

- louer un van... j'étais pour, mon mari moins. Monsieur aime bien son petit confort et l'idée de dormir dans un van sans toilettes et sans douches ça lui posait un problème. Peut-être que sans les enfants j'aurai pû négocier ! Si on y retourne dans quelques années, peut être... cette solutions s'avère économique, pratique et aventurière. Elle me plait beaucoup. Il y en a vraiment beaucoup en islande. 

- louer un bed&breakfast / jour... mais franchement refaire les valises chaque jour à 4 j'en avais pas vraiment envie. C'est de loin la solution la plus confortable mais aussi la plus chère. Et la moins pratique je trouve... Mais si vous choississez cette option, sachez qu'il y a plein de petits chalets sympas dans les campings à louer pour une nuit, ou des guesthouses. Par contre réservez à l'avance en haute saison car il y a plus de demandes que d'offres !

- louer un camping-car.... cette idée nous est venue assez vite car c'est un projet pour dans quelques années... en Nouvelle-Zélande ! Du coup j'ai entammé quelques recherches et je me suis vite aperçue que c'était une pratique courante en Islande.  Pour une famille il me semble que c'est vraiment la meilleure solution : pas de valises à refaire chaque jour, les enfants peuvent dormir quand ils veulent et surtout c'est nettement plus économique. Alors oui, les tarifs peuvent faire peur (surtout en pleine saison juillet/août) mais la location comprend donc la voiture + les hotels et vous permet de vous faire vous même à manger. Dans un des plus chers pays d'Europe, ça peut être intéressant....

Avec un camping-car, à vous la liberté, à vous la vie en harmonie avec la nature, à vous la possibilité d'avancer à votre rythme (et surtout à celui des enfants si vous en avez). Et puis quand même se balader avec sa maison qui n'en rêve pas un peu ?!

Le seuil gros inconvénient que j'y vois à ce jour est de faire une croix sur les routes transversales (les routes notées F.) En Islande, sans 4x4 vous n'irez pas loin ! Mais pour une première approche du pays ça ne nous a pas dérangés. Il y a déjà bien de quoi faire le long des 1300km de la route n°1.

Pour ceux que ça intéresse, nous avons loué ici. C'était les moins chers... 

Ce qu'on aurait aimé savoir avant de partir à propos du camping-car

Avant de partir, j'aurais aimé avoir ces petites précisions :

- un camping-car, c'est gros. C'est donc difficile à manoeuvrer et il n'y a en général pas de radars de recul.  Attention donc aux angles morts et quand vous reculez, une petite voiture peut se cacher derrière vous. Je parle en connaissance de cause, nous avons reculé dans des Allemands, ce qui nous a valu un constat à remplir en Islandais (pas si simple que ça je vous assure !) et 1001€ de prélevés sur la franchise.

- un camping-car, ça se vidange. Certes, nous étions au courant. Ce que nous ne savions pas c'est qu'il est parfois difficile de trouver les endroits où vidanger et où remplir l'eau. Il n'y en a pas partout, loin de là. On a parfois passé beaucoup de temps à chercher et quand nous en trouvions il était impossible de procéder à la vidange (fosse placée sur un endroit inaccessible en camping-car, cherchez l'erreur !)

- dans les campings, en plus de la taxe par personne à payer (gratuite pour les enfants, environ 150 ISK/adulte), vous devez payer l'électricité (environ 700 ISK) + le prix du camping bien sûr.

- la camping-card est une carte valide toute la saison, dans certains campings publics. Si vous l'avez, vous devrez quand même payer les taxes et l'électricité. Et il n'y a pas forcément de campings là où vous voudrez aller. Faites un petit calcul avant de l'acheter, je ne suis pas si sûre qu'elle soit valable. 

- pour deux semaines en été nous avons dû acheter deux bouteilles de gaz à 40€ chacune

- nous avions pris l'option table et chaises de camping. Inutile nous ne nous en sommes pas servi (il y a des tables de pique-nique partout en Islande).

- si j'ai bien un conseil à vous donner avant de valider votre réservation de camping car, c'est de vérifier si votre assurance pour rembourse la franchise en cas de pépin. En général la visa premier le fait, mais pour les voitures. Renseignez-vous bien avant de partir, cela peut vous coûter très cher. Les loueurs proposent souvent une assurance complémentaire qui vous remboursera la franchise si besoin est. Nous avons hésité jusqu'à deux jours avant de partir et finalement nous avons bien fait de la prendreCroyez-moi, cette assurance n'est pas superflue.

 

Date de dernière mise à jour : vendredi, 31 Août 2018

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau